Les Jeudis de l'Europe


Poster un commentaire

Étude REPOSE : la pompe à insuline est-elle pertinente chez les diabétiques mal contrôlés ? | Univadis

Les évaluations du traitement par pompe à insuline chez les sujets diabétiques de type 1 concluent à un bénéfice pour ceux qui ne parvenaient pas à un bon contrôle glycémique sans hypoglycémies invalidantes.

En revanche, l’élargissement de son utilisation est incertain compte tenu de la petite taille et de la courte durée des essais la comparant aux injections quotidiennes multiples.

Par ailleurs, la variabilité des programmes d’éducation thérapeutique associés ne permettait pas de comparer les différents traitements de manière optimale.

Une récente étude vient justement de comparer l’efficacité de la pompe à insuline aux injections multiples quotidiennes chez des sujets diabétiques de type 1 recevant parallèlement une formation équivalente.

Source : Étude REPOSE : la pompe à insuline est-elle pertinente chez les diabétiques mal contrôlés ? | Univadis


Poster un commentaire

Adénocarcinome séreux de l’ovaire: le pronostic varie selon le type d’atteinte hépatique secondaire | JIM.fr

Les tumeurs épithéliales malignes sont à l’origine de 60 à 75 % des cancers de l’ovaire. Le cystadénocarcinome séreux ovarien (CSO) est, de loin, la forme la plus fréquente, puisqu’à lui seul, il représente environ 40 % des tumeurs épithéliales ovariennes. Ces lésions se développent […]

Source : Adénocarcinome séreux de l’ovaire: le pronostic varie selon le type d’atteinte hépatique secondaire


Poster un commentaire

Un score au label TIMI pour décider de l’anticoagulation en cas de fibrillation auriculaire

Jusqu’à présent la décision de traiter ou non par les anticoagulants un patient souffrant d’une fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV) est basée sur la mise en balance des risques d’accident embolique (en utilisant le score CHA²DS²-VASc…entre autres) et d’accident hémorragique (plusieurs scores se disputant le prime time HAS-BLED, HEMORR²HAGES…).

Source : JIM.fr – Un score au label TIMI pour décider de l’anticoagulation en cas de fibrillation auriculaire


Poster un commentaire

BPCO : les atouts de la trithérapie fixe extrafine

Après TRILOGY, TRINITY : l’association fixe extrafine associant béclométasone, formotérol et glycopyrronium confirme son efficacité dans la prise en charge de la BPCO sévère à très sévère. Les patients font moins d’exacerbations qu’avec le tiotropium et le VEMS s’améliore. Cette étude est parue dans The Lancet.

Source: mediscoop.net


Poster un commentaire

Dépistage annuel du cancer de l’ovaire ? Minerva

Chez les femmes ménopausées âgées de 50 à 74 ans qui n’ont pas d’antécédents à risque accru de cancer de l’ovaire, quel est l’effet d’un dépistage annuel multimodal, avec notamment détermination du taux sérique de CA 125, ou d’un dépistage annuel par échographie endovaginale seule, versus absence de dépistage, sur la mortalité liée au cancer de l’ovaire ?

Cette étude randomisée, contrôlée, menée à grande échelle n’a pu montrer d’avantage en termes de mortalité spécifique du cancer de l’ovaire pour aucun des programmes de dépistage du cancer de l’ovaire. Ce n’est que dans un intervalle de dépistage de 7 à 14 ans ou seulement après l’exclusion des cas de cancer de l’ovaire présents lors du démarrage du dépistage que l’on a pu montrer un petit avantage du dépistage multimodal avec mesure du taux sérique de CA 125 versus un groupe contrôle sans dépistage. Il faut poursuivre la recherche à long terme pour confirmer ces tendances.

Source : Minerva


Poster un commentaire

Conférences d’histoire de la médecine – Faculté de médecine Lyon Est – Université Lyon 1

Organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, fondée en 1789, le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d’histoire naturelle médicale – Musée des Sciences Médicales et de la Santé (Rillieux-la-Pape) et l’Hôtel-Dieu de Belleville.
Les conférences ont lieu à 18h, amphi CARRAZ au premier niveau du domaine Rockefeller Université Claude Bernard – 8, avenue Rockefeller – 69008 Lyon.

Source : Conférences d’histoire de la médecine – Faculté de médecine Lyon Est – Université Lyon 1

Programme à venir

  • Mardi 14 mars 2017 « La paléomicrobiologie : Quand l’histoire des germes raconte l’ histoire des hommes ? » Dr Yves BOUCAUD-MAÎTRE
  • Mardi 21 mars 2017 « Du secret. Problèmes actuels » Dr Hubert BARRAL
  • Mardi 28 mars 2017 « Histoire des perturbateurs endocriniens » Pr René HABERT
  • Mardi 4 avril 2017 « La longévité au cours des siècles: entre science et croyance » Dr Marianna KARAMANOU
  • Mardi 11 avril 2017 « Rabelais et le vin » Pr Gilbert GARRIER
  • Mardi 18 avril 2017 « Souvenirs d’un chirurgien urgentiste »
    Suivie de l’allocution de clôture du cycle 2016 – 2017 des conférences d’histoire de la médecine Pr Jean–Pierre NEIDHARDT

Ces conférences sont ouvertes :

  1. A tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la médecine.
  2. Elles sont obligatoires dans le cadre de l’attestation d’études universitaires d’Histoire de la Médecine.
  3. Les textes des communications doivent être remis au secrétaire général le jour de la conférence ou transmis par Email : histoire.médecine@gmail.com
  • Directeur : Professeur J.P.H. NEIDHARDT (06 09 21 10 12) – jphneidhardt@gmail.com
  • Secrétaire général : Docteur Jacques CHEVALLIER (06 60 23 61 94) – jacques.chevallier@gmail.com

Publication


Poster un commentaire

Décodex : nos conseils pour vérifier les informations qui circulent en ligne | Le Monde

Avec le Décodex, nous vous proposons de nombreux outils pour vérifier l’information en ligne.

Mais nous avons aussi souhaité vous apporter de nombreux conseils pratiques pour vous permettre de vous faire votre propre avis et vous interroger vous-même sur les articles que vous lisez.

Source : Décodex : nos conseils pour vérifier les informations qui circulent en ligne