Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Autisme : la piste du microbiote intestinal ouvre de nouvelles perspectives | Univadis

Dans un contexte où les progrès considérables de la médecine n’ont pas réussi à endiguer l’incidence exponentielle des maladies chroniques en général et des troubles du spectre de l’autisme (TSA) en particulier qui touchent aujourd’hui 1 % de la population, le rôle important des facteurs environnementaux, dont celui de la possible altération de la relation entre l’hôte et sa flore (le microbiote intestinal) est une piste qu’ont décidé d’explorer Joël Doré et son équipe en mettant en place une étude observationnelle baptisée MicrobiAutisme.

Source : Autisme : la piste du microbiote intestinal ouvre de nouvelles perspectives | Univadis


Poster un commentaire

La mesure continue du glucose : le consensus des experts français | Univadis

Le bénéfice du maintien d’un objectif glycémique chez les sujets diabétiques de type 1 (DT1) ou diabétique de type 2 (DT2) sous insulinothérapie est bien établi, notamment sur la diminution des risques micro- et macro-vasculaires.

Les solutions de mesure continue du glucose (MCG) ou système flash (MFG), constituent des approches séduisantes et efficaces. Un groupe de travail réunissant des experts français (CNP-EDMM, SFD, CODEHG, EVADIAC, FFD, AJD) a élaboré ce consensus pour accompagner les professionnels de santé à mieux intégrer cette nouvelle offre à leurs pratiques.

Source : La mesure continue du glucose : le consensus des experts français | Univadis


Poster un commentaire

Prévention du diabète de type 1 par l’insuline orale : où en est-on ? | Univadis

L’étude DPT-1 n’avait pas permis de mettre en évidence l’intérêt de l’insuline orale versus un placebo sur la prévention primaire du diabète de type 1. En revanche, des analyses post hoc avaient suggéré un bénéfice chez un sous-groupe de sujets à risque, ceux présentant un taux élevé d’auto-anticorps anti-insuline. L’induction d’une tolérance immunitaire par administration orale d’insuline semblait donc une option séduisante.

Et c’est sur ce constat, que l’étude TrialNet a été initiée. Mais les conclusions de celle-ci ne supportent pas les précédentes données. Il convient donc de rester prudent dans le domaine en attendant d’autres essais cliniques.?

Source : Prévention du diabète de type 1 par l’insuline orale : où en est-on ? | Univadis


Poster un commentaire

Freins au développement des groupes d’échange et d’analyse des pratiques (GEAP) en Gironde

Les GEAP (Groupes d’échange et d’analyse des pratiques) sont une méthode de formation médicale continue qui apparait comme conviviale et motivante et bien adaptée à la médecine générale. Pourtant ces groupes sont peu répandus en Gironde.

L’objectif de ce travail était de comprendre quels sont les freins qui limitent le développement de ces groupes en Gironde. Les objectifs secondaires étaient d’identifier les connaissances des médecins sur ces GEAP et de rechercher ce qui en constituait pour eux les points positifs.

Une méthode qualitative avec la réalisation de trois focus groups a été utilisée. Le premier groupe était constitué de sept médecins généralistes installés en libéral, le deuxième groupe comprenait sept médecins généralistes installés appartenant déjà à un GEAP et le dernier groupe était constitué de quatre internes en troisième année.

Les trois principaux obstacles au développement des GEAP, retrouvés lors des discussions, ont été le temps investi, les difficultés de création d’un groupe et la peur des répétitions et de la lassitude. Nous avons aussi pu identifier le manque de connaissance comme étant un des facteurs limitant le développement de ces groupes. On retrouvait en revanche une image positive de ces groupes en tant que méthode de formation continue, puisque selon les médecins interrogés, ils permettaient une mise à jour des connaissances et l’abord de multiples sujets variés. De nombreux points positifs étaient aussi cités et en particulier l’adéquation avec la pratique de la médecine générale, l’interactivité et les échanges existant au sein des GEAP, l’égalité entre pairs et l’absence de jugement qu’on retrouve dans ces groupes. La facilitation de la création de GEAP et la généralisation des enseignements au cours du troisième cycle sous forme de GEAP pourraient favoriser le développement de ces groupes. Cette implémentation a déjà commencé à être mise en œuvre puisque dès 2017, les cours de troisième cycle de médecine générale à l’université de Bordeaux seront effectués sous forme de GEAP. On ne peut donc qu’espérer que cette méthode étant désormais intégrée dans le cursus de 3ème cycle, le développement, à l’avenir, des GEAP intégrés dans l’exercice professionnel des médecins, devient probable.

Source : Freins au développement des groupes d’échange et d’analyse des pratiques (GEAP) en Gironde


Poster un commentaire

Les thérapies de diminution de l’acide urique pour prévenir ou retarder la progression de la maladie rénale chronique | Cochrane

Il existe des données limitées suggérant que les thérapies de diminution de l’acide urique pourraient prévenir la progression de la maladie rénale chronique, mais cette conclusion est très incertaine. Les bénéfices n’ont pas été observés à tous les points temporels et la qualité des études était généralement faible. Des études à plus grande échelle sont nécessaires pour étudier l’effet des thérapies de diminution de l’acide urique sur la progression de la MRC. Trois études en cours vont, nous l’espérons, générer des données de haute qualité dont il y a fort besoin.

Source : Les thérapies de diminution de l’acide urique pour prévenir ou retarder la progression de la maladie rénale chronique | Cochrane


Poster un commentaire

Les pansements en mousse pour le traitement des escarres | Cochrane

Il n’était pas possible d’établir avec certitude si les pansements en mousse sont cliniquement plus efficaces, plus acceptables pour les utilisateurs ou plus rentables par rapport à d’autres pansements dans le traitement des escarres. Il était difficile de réaliser des comparaisons précises entre les pansements en mousse et d’autres pansements en raison du manque de données concernant la réduction de la taille de la plaie, la cicatrisation complète des plaies, les coûts de traitement, ou bien les durées de suivi étaient insuffisantes. La qualité de vie et l’acceptabilité/satisfaction des patients (ou des soignants) associées aux pansements en mousse n’ont pas été systématiquement mesurées dans les études incluses. Nous avons évalué la certitude des preuves dans les essais inclus comme étant faible à très faible. Les cliniciens devraient soigneusement prendre en compte le manque de preuves solides quant à l’efficacité clinique et la rentabilité des pansements en mousse pour le traitement des escarres lorsqu’il s’agit de prendre des décisions en matière de traitement, en particulier lorsque ceux-ci considèrent les potentielles propriétés des différents types de pansements et le contexte de soins.

Source : Les pansements en mousse pour le traitement des escarres | Cochrane


Poster un commentaire

Utilisation d’hypnose rapide lors de la chirurgie implantaire

De nos jours, le progrès technologique est en évolution permanente dans le domaine de la dentisterie. On se doit de pouvoir proposer à nos patients les meilleurs soins possibles et les meilleures solutions thérapeutiques, la chirurgie implantaire est donc un acte indispensable. En constante quête de perfectionnement, on cherche aussi toujours à améliorer le confort du patient. L’hypnose médicale apparait alors comme un outil thérapeutique de choix pour participer à ce confort. Après une description de l’hypnose, de ses techniques et des particularités de l’hypnose flash, nous aborderons sa mise en application à travers quatre cas cliniques lors de chirurgies implantaires en cabinet privé.

Source : Utilisation d’hypnose rapide lors de la chirurgie implantaire