Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

HAS – Rattrapage vaccinal en situation de statut vaccinal incomplet, inconnu, ou incomplètement connu – En population générale et chez les migrants primo-arrivants

Un peu de lecture en attendant le 47° Forum Médical Lyonnais du samedi 26 septembre 2020

Rattrapage vaccinal en situation de statut vaccinal incomplet, inconnu, ou incomplètement connu – En population générale et chez les migrants primo-arrivants

Source : Haute Autorité de Santé


Poster un commentaire

Les neurosciences montrent comment la mémoire collective façonne les souvenirs individuels | Le Quotidien du médecin

Les neurosciences montrent comment la mémoire collective façonne les souvenirs individuels

Source : Les neurosciences montrent comment la mémoire collective façonne les souvenirs individuels | Le Quotidien du médecin


Poster un commentaire

Le bilan biologique hépatique en médecine générale | Conseil Scientifique // Luxembourg

Contexte En 2017, aux hôpitaux universitaires de Genève, il est recommandé de « ne pas effectuer un dépistage de routine des paramètres hépatiques en l’absence de facteurs de risques et de symptômes évocateurs », (Dos Santos Bragança et al., 2017).

Au Luxembourg, à l’occasion de la refonte de la nomenclature de biologie, une augmentation de la demande des bilans biologiques hépatiques a été mise en évidence. En 2015, pour une population protégée de 773.000 assurés, la Caisse national de santé (CNS) a pris en charge les remboursements d’environ 333.500 dosages d’ASAT (GOT), 342.500 dosages d’ALAT (GPT), 339.000 dosages de γGT (gamma-glutyl-transférase), 137.000 dosages des phosphatases alcaline (PA) et 114.000 dosages de bilirubine totale. Objectifs

Cette recommandation de bonne pratique (refonte d’une précédente recommandation, datant de 2009) a pour objectif de décrire la conduite à tenir devant un bilan hépatique anormal chez un patient asymptomatique avec ou sans facteurs de risques hépatiques.

Source : Le bilan biologique hépatique en médecine générale – mise à jour 2019 – version longue — Conseil Scientifique // Luxembourg


Poster un commentaire

Myélome multiple | Forum Médical Suisse 2019

Le myélome multiple est une prolifération maligne de cellules B matures (plasmocytes) provenant du même clone. Les plasmocytes clonaux produisent uniquement un type d’immunoglobuline (composante M, une paraprotéine):

  • La paraprotéine peut soit être une immunoglobuline complète (avec des chaînes lourdes et légères) soit être uniquement composée de chaînes légères.
  • La paraprotéine la plus fréquente est l’IgG kappa/lambda, suivie par ordre de fréquence de l’IgA kappa/lambda et de la paraprotéine à chaînes légères exclusives. L’IgD kappa/lambda est rare, et la paraprotéine IgM se retrouve presque sans exception dans la macroglobulinémie de Waldenström. Le myélome à IgM est extrêmement rare.
  • Dans de rares cas, plusieurs paraprotéines peuvent être identifiées et dans certains cas (<3%), le test de recherche de paraprotéines reste négatif.

Sont en premier lieu touchés les patients d’âge moyen et avancé.

Il est essentiel de détecter les complications qui requièrent une intervention rapide.

Les patients asymptomatiques ne doivent normalement pas être traités, tandis que les patients symptomatiques nécessitent un traitement.

Source : Forum Médical Suisse – Myélome multiple


Poster un commentaire

Sédation en situation palliative

Les questions à se poser avant de mettre en place une sédation en situation palliative.

Le collège des médecins et le conseil scientifique de la SFAP vous proposent une nouvelle fiche pratique : « Les questions à se poser avant de mettre en place une sédation en situation palliative » Elle rassemble les recommandations actuelles et a pour but de vous aider lors de vos prises de décision mais aussi d’informer les équipes soignantes peu habituées à ce type de pratique.

Source: SFAP, 2019


Poster un commentaire

Autisme: percer le mystère du bâillement contagieux | JIM.fr

Selon un dicton (suggérant ainsi que le bâillement est un comportement très communicatif), « un bon bâilleur en fait bâiller sept. »

Réalisée par le département de psychiatrie et des sciences du comportement de la prestigieuse Stanford University (en Californie), une étude a exploré ce phénomène classique du « bâillement contagieux » sur des enfants âgés de 6 à 12 ans : 34 enfants avec troubles du spectre autistique (TSA) et 30 enfants neurotypiques, pris comme témoins.

Source : JIM.fr – Percer le mystère du bâillement contagieux


Poster un commentaire

Un quotidien stimulant avec des médias digitaux – PAEDIATRICA

La question si les médias peuvent contribuer à un quotidien stimulant pour les enfants ou si au contraire elles compromettent leur développement, est toujours et encore objet de discussions dans le milieu de la recherche sur les effets des médias.

Le désaccord est encore plus grand dans la pratique éducative.

Source : Un quotidien stimulant avec des médias digitaux – PAEDIATRICA