Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Le Conseil national des troubles du spectre autistique et du neurodéveloppement est formé | Hospimedia

La secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a nommé par un arrêté du 20 juillet les membres du Conseil national des troubles du spectre autistique et des troubles du neurodéveloppement. La fonction de délégué interministériel à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neurodéveloppement avait été créée par décret du 25 avril, c’est Claire Compagnon qui a la charge de présider ce conseil. Elle a pour mission de coordonner l’étude et l’expertise du conseil dans la mise en œuvre la stratégie nationale.

Source : Le Conseil national des troubles du spectre autistique … – Hospimedia  24/07/2018

Cf soirée DPC JdE du 17/05/2018


Poster un commentaire

Lyme : un front uni réclame la réécriture des dernières recommandations de la HAS | Univadis

Parmi les multiples maux dont ont souffert les patients qui s’affirment atteints d’une forme chronique atypique de la maladie de Lyme (confortés dans cette voie par certains médecins), l’errance thérapeutique est fréquemment évoquée. Ils décrivent des parcours marqués par des dizaines de consultations et de multiples examens, voire des traitements successifs, qui n’ont pourtant pas permis d’élucider leur cas. Pour eux, la dénomination « maladie de Lyme » apparaît comme un salut, même si dans de nombreux cas, les traitements prétendument miraculeux mis en place (non dénués de risque) ne parviennent pas à mettre fin à leurs souffrances…

Source : Lyme : un front uni réclame la réécriture des dernières recommandations de la HAS | Univadis


Poster un commentaire

Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques | HAS

Cette recommandation de bonne pratique s’inscrit dans l’axe stratégique 3 du  « Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques » publié en septembre 2016.

Elle a pour objectif de faire le point sur :

  • les connaissances scientifiques actuelles concernant la borréliose de Lyme et les autres maladies transmissibles par piqûres de tiques ;
  • la stratégie diagnostique à proposer au niveau national ;
  • les moyens nécessaires pour assurer une prise en charge thérapeutique globale optimale des patients, de répondre à leur souffrance et d’éviter l’errance diagnostique et thérapeutique et ses dérives potentielles

Source : Haute Autorité de Santé – Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques

CF. 45° Forum Médical Lyonnais du samedi 29 septembre 2018


Poster un commentaire

Autisme : le premier test diagnostique biochimique démontre une précision élevée | Univadis

Une équipe de recherche aux États-Unis avait publié l’année dernière ses travaux initiaux sur ce test physiologique pour l’autisme. Cette étude de suivi, publiée dans la revue Bioengineering & Translational Medicine, confirme sa capacité à identifier avec succès des enfants atteints d’un trouble du spectre autistique (TSA).

L’altération des voies du métabolisme monocarboné dépendant des folates (MMCF) et de la transsulfuration (TS) est impliquée dans les TSA. Une étude ayant impliqué une analyse multivariée a récemment rapporté des résultats très prometteurs concernant la prédiction du diagnostic de TSA. Cette dernière étude a comparé cinq algorithmes de classification sur des données existantes de métabolites du MMCF/de TS et a validé les résultats de classification avec de nouvelles données provenant d’une cohorte de patients atteints d’un TSA.

Source : Autisme : le premier test diagnostique biochimique démontre une précision élevée | Univadis


Poster un commentaire

Sentiment d’injustice chez l’enfant : une discordance enfant/parent aggrave les capacités fonctionnelles de l’enfant douloureux | Mediscoop.net

Le sentiment d’injustice perçu par l’enfant lui-même et la perception de la douleur chez les parents ont été évalués. Les résultats parent-enfant ont été cotés de 1 à 4 catégories selon le degré de concordance/discordance entre leurs réponses.
Le degré de concordance (concordant vs discordant) et le sens de cette concordance/discordance ont été évalués (discordance = bas score enfant – haut score parent et discordance = haut score enfant-bas score parent).

Les analyses ont porté sur l’intensité de la douleur, le sentiment d’injustice perçu, le stress, la fonction et la qualité de vie en fonction des 4 catégories de réponses : concordance/discordance.
Les évaluations les plus altérées chez l’enfant (douleur, stress, fonction et qualité de vie) concernaient les enfants qui ressentaient un fort sentiment d’injustice contrairement à leur propre parent – forte discordance (ce dernier rapportant que leur enfant ne devait (à leur avis ressentir) un faible sentiment d’injustice).

Source: mediscoop.net

Inscrivez-vous à la soirée « Les antalgiques de palier 3 » du jeudi 14 juin 2018


Poster un commentaire

Sentiment d’injustice perçue et son impact chez le patient souffrant de douleurs chroniques | Mediscoop.net

Les travaux de M. Sullivan ont montré l’importance du sentiment d’injustice comme risque psychosocial d’échec du traitement de la douleur (1).
Les conséquences de l’injustice perçue sont les suivantes : augmentation de l’intensité de la douleur, aggravation du handicap, augmentation des comportements douloureux, augmentation des comorbidités psychiatriques et diminution du retour au travail.
Ce sentiment d’injustice entraine une demande de reconnaissance, qui s’exprime dans 3 sphères : familiale-intime, dans la société civile et concernant la place de la personne dans la société selon le philosophe allemand Hegel.
En médecine, cela modifie la consommation de soin, les dépenses de santé ainsi que les demandes de compensation : travail, invalidité… Il est possible de scorer l’injustice perçue grâce au : IEQ (Injustice Experience Questionnaire). Ce score permet à la fois d’identifier l’injustice perçue mais également de quantifier son importance. Il comprend 12 questions cotées de 0 à 4.

Source: mediscoop.net

Inscrivez-vous à la soirée « Les antalgiques de palier 3 » du jeudi 14 juin 2018


Poster un commentaire

Précision de scores de décision clinique en cas de traumatisme crânien chez l’enfant | Minerva

Chez des enfants (moins de 18 ans) victimes d’un traumatisme crânien de toute sévérité, quelle est la précision diagnostique de 3 scores de décision clinique (PECARN, CATCH, CHALICE) dans des populations différentes de celles des études de dérivation (= validation) et comparativement l’un à l’autre ?

Cette étude diagnostique prospective dans une cohorte d’enfants âgés de moins de 18 ans se présentant (ou présentés) dans un service d’urgence pédiatrique pour un traumatisme crânien, montre une précision élevée des 3 scores de décision clinique évalués…

Source : Minerva