Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Objets connectés en santé – Un référentiel pour améliorer les pratiques | HAS

Les applications santé et les objets connectés peuvent influencer les décisions de leurs utilisateurs, patients ou professionnels. Or, on peut s’interroger sur la fiabilité de leurs contenus.

Pour aider les concepteurs à développer des produits fiables et de qualité, la HAS a publié un référentiel de bonnes pratiques.

Source : Haute Autorité de Santé – Objets connectés en santé – Un référentiel pour améliorer les pratiques


Poster un commentaire

FML 2017: annonce 1

 


jde_fml_bandeau_1Le prochain Forum Médical Lyonnais se déroulera à Lyon le samedi 30 septembre 2017 à la SEPR 46 rue Professeur Rochaix 69003 Lyon (plan).

En plénière, 10 thèmes retenus dont parmi eux (liste complète en cliquant ici) :

  • Activité physique et pathologie cardiovasculaire. Dr Bernard Pierre.
  • Traitements de l’asthme et de la BPCO?: SOS, nous sommes perdus… Dr Frédéric Gormand
  • L’ictus amnésique. Dr Catherine Thomas-Antérion

En ateliers:

  • Les urgences vitales. Les manœuvres d’urgence du médecin généraliste.
  • Gérer le patient agressif.
  • Diabète : Les pompes à insuline et leurs indications.
  • Les petites lésions dermatologiques à traiter au cabinet
  • Les infiltrations du médecin généraliste
  • Les objets connectés utiles à connaître

Pour en savoir plus, visitez notre blog: https://lesjeudisdeleurope.wordpress.com/

Pré inscription en cliquant ici.


Poster un commentaire

Association furoate de fluticasone + vilantérol chez les patients présentant une BPCO modérée et à risque cardiovasculaire élevé : impact sur la mortalité ?

La BPCO est particulièrement associée à un accroissement de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires et une analyse post hoc de l’étude TORCH (1) suggérait que le traitement combiné d’un corticostéroïde inhalé (CSI) à un bêta-2 mimétique de longue durée d’action (LABA) (propionate de fluticasone + salmétérol) pouvait réduire la mortalité cardiovasculaire. L’hypothèse de travail de la présente RCT était qu’au sein d’une population atteinte de BPCO modérée et souffrant de maladies cardiovasculaires ou à risques cardiovasculaires élevés, une réduction de la mortalité pourrait être montrée sous thérapie combinée (furoate de fluticasone + vilantérol) versus placebo.

Source : Minerva


Poster un commentaire

Retour à l’emploi après un arrêt de travail | Ameli

Aider les médecins à faciliter le retour au travail de leurs patients en arrêt maladie

Les médecins peuvent désormais faire appel à des personnels administratifs et éventuellement des infirmiers du service médical spécifiquement formés à l’accompagnement de ces personnes pour faciliter le retour à l’emploi de leurs patients en arrêt de travail.

Les agents « facilitateurs » sont des collaborateurs des médecins-conseils du service médical. Ils sont formés à l’accompagnement des personnes en arrêt de travail pour favoriser leur retour à l’emploi.

Le dispositif est, à ce jour, proposé dans 18 échelons locaux du service médical (ELSM).

Source: Ameli Newsletter 12 du 16/02/2017


Poster un commentaire

Rapport d’information déposé (…) par la commission des affaires économiques sur les objets connectés – Rapports publics – La Documentation française

Selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’internet des objets se définit comme « l’infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution »…

Source : Rapport d’information déposé (…) par la commission des affaires économiques sur les objets connectés – Rapports publics – La Documentation française


Poster un commentaire

Les craintes sur la responsabilité des médecins freinent l’essor de la santé connectée (étude Withings/MACSF)

Plus d’un tiers des médecins estiment que le « flou sur la responsabilité » du professionnel qui recommande une application mobile ou un objet connecté de santé à son patient constitue un frein à la diffusion des outils numériques, selon une étude réalisée par Withings et l’assureur MACSF.

Cette étude réalisée auprès de 1.037 médecins sociétaires de la MACSF soulève un paradoxe: les médecins semblent assez friands d’objets connectés et d’applications mobiles pour eux-mêmes, mais les intègrent assez peu à leur pratique médicale, et les conseillent encore moins à leurs patients.

Lire la suite…

Accéder au CR de l’étude