Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Arrêt cardiaque extra-hospitalier : investir sur la formation de Monsieur et Madame Tout-le-monde | JIM.fr

La survie hospitalière après un arrêt cardiaque extra-hospitalier (ACEH) n’est que de 25 %, incluant les survies de faible qualité (états végétatifs…). Alors que la défibrillation précoce et les manœuvres de réanimation cardio-respiratoires (RCP) sur site sont primordiales, les effets […]

Source : JIM.fr – Arrêt cardiaque extra-hospitalier : investir sur la formation de Monsieur et Madame Tout-le-monde


Poster un commentaire

Fibrillation auriculaire : quand les anticoagulants ne sont pas au rendez-vous… | JIM.fr

La fibrillation auriculaire (FA) expose à des complications thrombo-emboliques qui justifient amplement un traitement prophylactique par les anticoagulants. La prescription a tout lieu d’être systématique si l’on se réfère aux recommandations, abstraction faite des contre-indications à ces […]

Source : JIM.fr – Fibrillation auriculaire : quand les anticoagulants ne sont pas au rendez-vous…


Poster un commentaire

Un mythe de la médecine d’urgence : l’adrénaline dans l’arrêt cardiaque | coeur.net

Lors d’un arrêt cardiocirculatoire extrahospitalier, l’adrénaline à une dose « standard » peut favoriser le retour de la circulation spontanée, mais elle n’améliore pas la survie, ni l’issue neurologique du patient.

Le moment de l’injection de l’adrénaline, dans les 10 minutes, peut intervenir dans le pronostic du patient, cependant les gestes de réanimation de base restent les aspects les plus importants de la réanimation et de la survie des patients.

Source : Coeur – Le site de la Cardiologie


Poster un commentaire

Un score au label TIMI pour décider de l’anticoagulation en cas de fibrillation auriculaire

Jusqu’à présent la décision de traiter ou non par les anticoagulants un patient souffrant d’une fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV) est basée sur la mise en balance des risques d’accident embolique (en utilisant le score CHA²DS²-VASc…entre autres) et d’accident hémorragique (plusieurs scores se disputant le prime time HAS-BLED, HEMORR²HAGES…).

Source : JIM.fr – Un score au label TIMI pour décider de l’anticoagulation en cas de fibrillation auriculaire


Poster un commentaire

Association furoate de fluticasone + vilantérol chez les patients présentant une BPCO modérée et à risque cardiovasculaire élevé : impact sur la mortalité ?

La BPCO est particulièrement associée à un accroissement de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires et une analyse post hoc de l’étude TORCH (1) suggérait que le traitement combiné d’un corticostéroïde inhalé (CSI) à un bêta-2 mimétique de longue durée d’action (LABA) (propionate de fluticasone + salmétérol) pouvait réduire la mortalité cardiovasculaire. L’hypothèse de travail de la présente RCT était qu’au sein d’une population atteinte de BPCO modérée et souffrant de maladies cardiovasculaires ou à risques cardiovasculaires élevés, une réduction de la mortalité pourrait être montrée sous thérapie combinée (furoate de fluticasone + vilantérol) versus placebo.

Source : Minerva