Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Avis suivi de recommandations sur la notification formalisée aux partenaires – Conseil national du sida et des hépatites virales

Le présent Avis a été adopté par le Conseil national du sida et des hépatites virales, réuni en séance plénière le 15 février 2018, à l’unanimité des membres présents ou représentés moins une voix contre.

Source : Avis suivi de recommandations sur la notification formalisée aux partenaires – Conseil national du sida et des hépatites virales


Poster un commentaire

Soutien des directeurs des Centres Nationaux de Référence au CNR des Borrelia | JIM.fr

Le CNR des Borrélioses est depuis plusieurs années l’objet d’une campagne extrêmement médiatisée qui combine dénigrement, accusations de conflits d’intérêt, mise en danger de la vie d’autrui et menaces personnelles directes vis à vis de son Directeur et de toutes les personnes qui défendent des positions mesurées sur le rôle des Borrelia en pathologie humaine au delà des manifestations reconnues par la communauté médicale.

Un débat scientifique légitime sur cette question existe et doit se poursuivre. Mais ce débat semble aujourd’hui notoirement contaminé par des considérations qui sortent du champ du rationnel et de la médecine basée sur les preuves, lesquelles devraient pourtant seule guider les pratiques médicales dans l’intérêt même des patients

Source : JIM.fr – Soutien des directeurs des Centres Nationaux de Référence au CNR des Borrelia

Sujet abordé lors du 45° Forum médical lyonnais du samedi 29 novembre 2018


Poster un commentaire

Le point sur la syphilis | ARS Océan indien

La syphilis, « grande simulatrice », est une infection bactérienne strictement humaine à transmission presque exclusive-ment sexuelle due à Treponema pallidum. Alors que cette maladie avait quasiment disparu suite à l’utilisation de la pénicilline, elle est en forte résurgence depuis 2000. A La Réunion, le nombre de cas de syphilis précoce déclarés augmente depuis 2012 et touche majoritairement les personnes hétérosexuelles, contrairement à la métropole où la population homosexuelle masculine est essentiellement concernée. Ainsi, à la Réunion, la syphilis congénitale qui peut être dépistée et traitée, est de plus en plus fréquente. Plusieurs cas récents de mort fœtale in utero ou décès à la naissance y ont été rapportés.

Source: Santé publique France


Poster un commentaire

IST : un dépistage par internet ? JIM.fr

Le nombre de cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) curables (Chlamydia trachomatis, gonocoque, syphilis et trichomonas) est estimé à 357 millions. En Angleterre, en 2015, 436 928 nouveaux cas d’IST ont été diagnostiqués ainsi que 5 684 nouveaux cas d’infection à VIH. Non diagnostiquées et donc non traitées, les IST curables facilitent la transmission du VIH, peuvent provoquer des problèmes de fertilité, de grossesses ectopiques, de douleurs pelviennes chroniques et sont à l’origine d’une augmentation de la mortalité néonatale et infantile.

Il est essentiel d’améliorer le dépistage et le diagnostic et de réduire les délais de prise en charge pour diminuer la prévalence des IST curables ainsi que leurs séquelles. De même, il faut raccourcir les délais de diagnostic de l’infection à VIH : en 2015, 39 % des adultes chez lesquels ce diagnostic a été porté au Royaume-Uni étaient déjà à un stade tardif (CD4 < 350 cellules/mm3).

En parallèle, de plus en plus de tests sont disponibles sur internet…

Source : JIM.fr – IST : un dépistage par internet ?

Cf. soirée des Jeudis de l’Europe du 22 novembre 2018


Poster un commentaire

Les comportements face au VIH et autres IST des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse. Enquête SWAN 2016 | IUMSP

Les comportements face au VIH et autres IST des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse. Enquête SWAN 2016

Source : Les comportements face au VIH et autres IST des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse. Enquête SWAN 2016 | IUMSP

Cf soirée du jeudi 22 novembre 2018


Poster un commentaire

Connaissances, attitudes et pratiques vis-à-vis des infections sexuellement transmissibles dans l’armée française

Introduction : Les infections sexuellement transmissibles (IST) restent un problème majeur de santé publique. La population militaire est particulièrement exposée au risque de transmission d’une IST.

L’objectif était d’obtenir un état des lieux des connaissances, des attitudes et des pratiques vis à vis des IST auprès d’un échantillon de militaires français.

Conclusion : Les connaissances des militaires français vis à vis des IST sont insuffisantes et inférieures à celle de la population générale. Elles ont peu évolué depuis 2011 et montrent des lacunes importantes. Les ESAR sont fréquentes dans cette population avec presque la moitié des interrogés déclarant en avoir eu au moins une. Une intensification de la réflexion sur la prévention des IST semble donc nécessaire pour favoriser l’adoption de comportements protecteurs de santé sur le long terme chez les militaires français.

Source : Connaissances, attitudes et pratiques vis-à-vis des infections sexuellement transmissibles dans l’armée française