Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Vaccins antityphoïdiques: note de synthèse de l’OMS – mars 2018

La présente note de synthèse sur les vaccins antityphoïdiques remplace celle qui avait été publiée par l’OMS en 2008.
Elle réaffirme l’importance de la vaccination dans la lutte contre la fièvre
typhoïde et présente les recommandations de l’OMS concernant l’utilisation d’une nouvelle génération du vaccin antityphoïdique conjugué. Les recommandations relatives à l’utilisation des vaccins antityphoïdiques ont été examinées par le SAGE en octobre 2017.

Source: OMS

Cf journée « Vaccinologie » organisée par l’Unaformec RA le samedi 20 octobre 2018


Poster un commentaire

Maladies neurodégénératives : le rôle déterminant du microbiote intestinal | Univadis

On sait aujourd’hui que les 1012 à 1014 micro-organismes qui peuplent notre intestin (bactéries, champignons, etc.) jouent un rôle déterminant dans de nombreuses fonctions de l’organisme, digestives bien sûr, mais aussi métaboliques, immunitaires… une liste qui ne cesse de s’allonger. Leur rôle dans le déclenchement et le développement de certaines maladies neurodégénératives est aujourd’hui sérieusement envisagé.

Référence: Friedland RP et Chapman MR. The role of microbial amyloid in neurodegeneration. PLoS Pathog 13(12): e1006654. DOI: https://doi.org/ 10.1371/journal.ppat.1006654.

Source : Maladies neurodégénératives : le rôle déterminant du microbiote intestinal | Univadis


Poster un commentaire

BPCO : les atouts de la trithérapie fixe extrafine

Après TRILOGY, TRINITY : l’association fixe extrafine associant béclométasone, formotérol et glycopyrronium confirme son efficacité dans la prise en charge de la BPCO sévère à très sévère. Les patients font moins d’exacerbations qu’avec le tiotropium et le VEMS s’améliore. Cette étude est parue dans The Lancet.

Source: mediscoop.net


Poster un commentaire

Les objets connectés | URPS AuRA

Dr Pierre-Jean TERMANIAN: « Si les objets connectés ne sont pas une nouveauté en tant que telle et qu’ils se répandent depuis plusieurs années, notamment chez les sportifs, l’expérimentation de leur utilisation dans un écosystème de santé sécurisé, adapté et soucieux du bien être des patients est une véritable innovation dont notre URPS peut s’enorgueillir ».

Source: URPS AuRA Lettre Infos Mars 2017


Poster un commentaire

L’effet de l’hypnose dans la prise en charge de la douleur chez les patients adultes brûlés et hospitalisés – RERO DOC

Objectif : l’objectif de l’étude est de déterminer l’efficacité de l’hypnose associée à un traitement pharmacologique sur l’intensité de la douleur chez les patients adultes brûlés et hospitalisés.

Méthode : une recension narrative des écrits a été effectuée à partir de CINAHL et PubMed. Aucune limite n’a été insérée dans les bases de données. Les articles en français ou en anglais, publiés après l’année 2000 et comportant une population adulte brûlée et hospitalisée ont été retenus. Les études dont l’échantillon comporte des patients avec des troubles cognitifs ont été exclues.

Résultats : les six recherches scientifiques critiquées démontrent une diminution de l’évaluation de la douleur chez les patients ayant bénéficié d’une technique d’analgésie hypnotique associée à un traitement pharmacologique. De plus, les six études mettent en avant une diminution significative de l’anxiété.

Conclusion : l’hypnose contribue à la réduction de la douleur chez les patients brûlés, mais permet également la diminution d’autres variables et ce dans plusieurs populations de patients. Cependant, pour une utilisation routinière de cette technique non pharmacologique, des recherches supplémentaires seraient nécessaires.

Berset, Manon; Grandjean, Camille; Mabire, Cédric

Source : L’effet de l’hypnose dans la prise en charge de la douleur chez les patients adultes brûlés et hospitalisés – RERO DOC


Poster un commentaire

Objets connectés en santé – Un référentiel pour améliorer les pratiques | HAS

Les applications santé et les objets connectés peuvent influencer les décisions de leurs utilisateurs, patients ou professionnels. Or, on peut s’interroger sur la fiabilité de leurs contenus.

Pour aider les concepteurs à développer des produits fiables et de qualité, la HAS a publié un référentiel de bonnes pratiques.

Source : Haute Autorité de Santé – Objets connectés en santé – Un référentiel pour améliorer les pratiques