Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

SCOOP : arguments en faveur du dépistage organisé du risque fracturaire | Univadis

En pratique, le dépistage organisé reposait sur l’utilisation à l’inclusion de l’outil FRAX, permettant de déterminer le risque sur 10 ans de fracture de la hanche ou de fracture majeure ostéoporotique…

Source : SCOOP : arguments en faveur du dépistage organisé du risque fracturaire | Univadis

Cf. 45° Forum Médical Lyonnais du samedi 29 septembre 2018


Poster un commentaire

Ostéoporose postménopausique : traiter selon le degré de fragilité | JIM.fr

Il existe une surmortalité importante après 80 ans liée aux événements fracturaires tels que les fractures du col du fémur, mais cela a été démontré également pour les fractures vertébrales, de l’extrémité supérieure de l’humérus ou du tibia, du bassin, du fémur distal ou de trois côtes simultanées.

Cette notion de fractures ostéoporotiques « sévères », en raison de leurs conséquences sur la morbidité et surtout sur la mortalité des malades dans les années qui font suite à l’événement fracturaire, a motivé une révision des recommandations du traitement antiostéoporotiques postménopausique

Source : JIM.fr – Ostéoporose postménopausique : traiter selon le degré de fragilité