Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Soutien des directeurs des Centres Nationaux de Référence au CNR des Borrelia | JIM.fr

Le CNR des Borrélioses est depuis plusieurs années l’objet d’une campagne extrêmement médiatisée qui combine dénigrement, accusations de conflits d’intérêt, mise en danger de la vie d’autrui et menaces personnelles directes vis à vis de son Directeur et de toutes les personnes qui défendent des positions mesurées sur le rôle des Borrelia en pathologie humaine au delà des manifestations reconnues par la communauté médicale.

Un débat scientifique légitime sur cette question existe et doit se poursuivre. Mais ce débat semble aujourd’hui notoirement contaminé par des considérations qui sortent du champ du rationnel et de la médecine basée sur les preuves, lesquelles devraient pourtant seule guider les pratiques médicales dans l’intérêt même des patients

Source : JIM.fr – Soutien des directeurs des Centres Nationaux de Référence au CNR des Borrelia

Sujet abordé lors du 45° Forum médical lyonnais du samedi 29 novembre 2018


Poster un commentaire

La faiblesse du concept de génération Y face aux faits | Thot Cursus

Denis Cristol: L’illectronisme (illettrisme numérique) des jeunes un handicap pour trouver un emploi.

D’où vient l’idée de génération Y ?

Depuis 20 ans que les médias se sont emparés de l’expression, la « génération Y » s’invite dans les colloques. Mais qui sont donc ces Ypsiloniens ? Car l’origine grecque de notre 25ème lettre de l’alphabet permet de les désigner ainsi.

On impute le lancement de ce « label » aux historiens américains William Strauss et Neil Howe dans leur ouvrage « Générations »[1] paru en 1991, pour décrire la jeunesse américaine. Les Ypsiloniens naîtraient en occident entre 1975 et 1994, juste après les X, enfants nés entre 1959 à 1981 et avant les Z.

Source : La faiblesse du concept de génération Y face aux faits | Thot Cursus

Cf soirée du jeudi 13 décembre 2018


Poster un commentaire

Dosage des IgG spécifiques et intolérances alimentaires : démêler le vrai du faux | JIM.fr

Certains pensent que trouver des IgG dirigés contre les aliments est LA preuve diagnostique par excellence. Non s’indignent les auteurs de cet article au titre volontiers provocateur, rédigé conjointement avec le groupe de travail de biologie de l’allergologie de la Société française d’allergologie. Ils ont fait la revue de la littérature sur le bien-fondé de ces analyses suggérant la validité du dosage des IgG anti-aliments pour le diagnostic d’intolérance alimentaire…

Source : JIM.fr – Dosage des IgG spécifiques et intolérances alimentaires : démêler le vrai du faux


Poster un commentaire

Le point sur la syphilis | ARS Océan indien

La syphilis, « grande simulatrice », est une infection bactérienne strictement humaine à transmission presque exclusive-ment sexuelle due à Treponema pallidum. Alors que cette maladie avait quasiment disparu suite à l’utilisation de la pénicilline, elle est en forte résurgence depuis 2000. A La Réunion, le nombre de cas de syphilis précoce déclarés augmente depuis 2012 et touche majoritairement les personnes hétérosexuelles, contrairement à la métropole où la population homosexuelle masculine est essentiellement concernée. Ainsi, à la Réunion, la syphilis congénitale qui peut être dépistée et traitée, est de plus en plus fréquente. Plusieurs cas récents de mort fœtale in utero ou décès à la naissance y ont été rapportés.

Source: Santé publique France


Poster un commentaire

Pertinence de la prescription d’examens biologiques en médecine générale pour les patients de 18 à 45 ans asymptomatiques

Les patients jeunes et asymptomatiques sont nombreux à demander un bilan biologique pour se rassurer sur leur état de santé.

L’objectif de cette revue de la littérature est de déterminer s’il est pertinent de prescrire une glycémie, un bilan lipidique et une créatinine dans cette population.

Elle a été réalisée en interrogeant la base de données Medline via Pubmed et complétée par une recherche d’articles sur Google Scholar.

La glycémie à jeun est une méthode de dépistage adaptée pour les personnes jeunes mais les scores de risques comme FinDRiSc sont recommandés en première intention chez les personnes asymptomatiques.

La réalisation d’un bilan lipidique afin de calculer un score de risque d’évènement cardiovasculaire est recommandée à partir de 40 ans. Chez les personnes plus jeunes, en présence de facteurs de risque, l’identification d’un sur-risque d’évènements cardiovasculaire peut être bénéfique pour la modification du style de vie du patient.

Les données retrouvées sur le dosage de la créatinine sont insuffisantes pour conclure sur son intérêt chez les personnes jeunes et asymptomatiques.

Source: Pertinence de la prescription d’examens biologiques en médecine générale pour les patients de 18 à 45 ans asymptomatiques : revue de la littérature (bilan lipidique, glycémie et créatinine) / Marie Collart Dutilleul ; [sous la dir. de] Florence Godard [et] Sophie Le Vaguerès


Poster un commentaire

IST : un dépistage par internet ? JIM.fr

Le nombre de cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) curables (Chlamydia trachomatis, gonocoque, syphilis et trichomonas) est estimé à 357 millions. En Angleterre, en 2015, 436 928 nouveaux cas d’IST ont été diagnostiqués ainsi que 5 684 nouveaux cas d’infection à VIH. Non diagnostiquées et donc non traitées, les IST curables facilitent la transmission du VIH, peuvent provoquer des problèmes de fertilité, de grossesses ectopiques, de douleurs pelviennes chroniques et sont à l’origine d’une augmentation de la mortalité néonatale et infantile.

Il est essentiel d’améliorer le dépistage et le diagnostic et de réduire les délais de prise en charge pour diminuer la prévalence des IST curables ainsi que leurs séquelles. De même, il faut raccourcir les délais de diagnostic de l’infection à VIH : en 2015, 39 % des adultes chez lesquels ce diagnostic a été porté au Royaume-Uni étaient déjà à un stade tardif (CD4 < 350 cellules/mm3).

En parallèle, de plus en plus de tests sont disponibles sur internet…

Source : JIM.fr – IST : un dépistage par internet ?

Cf. soirée des Jeudis de l’Europe du 22 novembre 2018


Poster un commentaire

Echographie et autisme : un nouveau son de cloche | JIM.fr

Ces données détaillées montrent que le nombre d’échographies réalisées en moyenne pendant la grossesse est sensiblement le même chez tous les enfants. Les enfants atteints d’autisme semblent même avoir été exposés à moins d’échographies pendant le premier trimestre. La durée totale des échographies n’est pas non plus significativement différente selon les groupes.

En revanche, il apparaît que les enfants atteints d’autisme ont été exposés à des profondeurs de pénétration des ultrasons supérieures au cours du premier trimestre (12,5 cm vs 11,6 cm) et du deuxième trimestre (12,9 cm vs 12,5 cm) par rapport aux enfants dont le développement est typique et au cours du premier trimestre par rapport à ceux qui présentent un retard de développement (12,5 cm vs 11,6 cm)…

Notons toutefois qu’elle comporte quelques limitations, parmi lesquelles son design : étude rétrospective cas-témoins qui ne permet pas d’affirmer un lien de cause à effet. D’autre part, les nouveau-nés prématurés ont été exclus de l’étude, ce qui est une autre limitation quand on sait que la prématurité pourrait être un facteur de risque de trouble autistique.

Source : JIM.fr – Echographie et autisme : un nouveau son de cloche

Cf soirée du 17 mai 2018